Un petit partage?

samedi 15 septembre 2012

Typiquement suédois ?

9 commentaires :
 
Hej alla,

La Suède est un pays que j'apprécie tout particulièrement. Voici quelques informations de base sur ce pays pour en savoir plus sur sa politique, sa culture et son fameux modèle si souvent évoqué. 

Pour commencer, il est relativement important de savoir que la Suède est une monarchie constitutionnelle dont le roi actuel s'appelle Carl Gustav XVI. La famille royale ne possède qu'un rôle symbolique et l'actuelle princesse de Suède, dénommée Victoria, est l'héritière au trône. Politiquement, après avoir été dirigée par un gouvernement de droite (Moderaterna) et le premier ministre Fredrik Reinfelt, la Suède est actuellement sous les ordres d'un gouvernement Social-Démocrate. Stefan Löfven est le Premier Ministre de la Suède depuis 2014.  

La famille royale

Le modèle suédois est quant à lui souvent présenté comme l'un des meilleurs au monde, même si il est de plus en plus critiqué de nos jours. Certains vont même jusqu'à dire qu'il n'existe plus. Voici tout de même quelques éléments clés ce de fameux modèle: il date des années 1930, a été mis en place par un gouvernement Social-Démocrate et est basé essentiellement sur la notion de collectivité. Cette dernière a pour rôle de protéger l'individu et met en place de nombreux services publics grâce à des impôts élevés. L'Etat essaye de soutenir l'individu, la lutte contre la drogue est très importante et pour se procurer de l'alcool à plus de 3.5%, il faut se rendre au Systembolaget. Les prix sont élevés et les horaires d'ouverture contraignants. 


En théorie, l'Etat est vu de manière plutôt positive, il n'est pas perçu comme une autorité mais comme le garant de la liberté et de la sécurité. Les lois et les règles sont globalement très respectées, puisqu'elles permettent la protection et la tranquillité. Les suédois ont plutôt confiance en l'Etat (et en l'avenir), notamment grâce à la loi sur la transparence et le droit de regard du public. Cette loi permet par exemple à n'importe quel suédois d'avoir accès aux dépenses des ministres. 

Les syndicats sont très puissants, plus de 70% des suédois en sont membres, les conflits sociaux sont moins virulents qu'en France car le but est d'avancer ensemble et non de s'opposer. La notion de groupe est très importante et tout le monde est au même niveau. La hiérarchie est moins forte que chez nous et tout le monde se tutoie. C'est vraiment impressionnant, vous vous imaginez tutoyer votre patron ou votre Premier Ministre par exemple? Rassurez-vous, avec le temps, on s'y fait et c'est finalement assez plaisant. 

Au niveau des moeurs, l'ouverture d'esprit et la liberté d'expression sont des notions très importantes, même si elles sont souvent questionnées de nos jours. Contrairement au Danemark, l'immigration est plutôt vue ici de manière positive, l'homosexualité est grandement acceptée et il est possible de se marier depuis 2009. En règle générale, on ne porte pas de jugement de valeur mais il y a bien sûr des exceptions. Les suédois sont ponctuels et plutôt modestes, il est mal vu de se mettre trop en avant et de se faire remarquer. C'est ce qu'on appelle la mentalité "lagom" : ni trop, ni trop peu. Cela a aussi des aspects négatifs, les suédois peuvent par exemple être réservés et il y a beaucoup de sujets dont on ne parlera pas énormément en société (politique, argent..). 

La langue, quant à elle, est assez récente: le suédois contemporain date de 1900. De ce fait, le suédois a emprunté beaucoup de mots dans d'autres langues, notamment l'allemand (kom, kan) et il n'est pas rare de trouver des mots d'origine française (restaurang, nivå, fåtjöl: fauteil) ou anglaise (hjälpa). A l'oral, la langue est très mélodieuse, chanteuse, les mots sont comme avalés. 

Mais bien sûr, tout cela est très subjectif et il n'est pas nécessaire de généraliser. Tout n'est pas non plus parfait en Suède et il y a aussi des problèmes plus ou moins importants. Durant les années 1990 par exemple, la Suède a été frappée par une crise économique de grande envergure et son modèle a profondément été remis en question. De nombreuses privatisations et des coupes budgétaires dans le secteur public ont eu lieu et même de nos jours, le chômage avoisine les 8%. Le système de santé est aussi un problème ici puisqu'il y a peu de médecin et c'est très compliqué d'obtenir un rendez-vous. Pour cela, il faut d'abord aller chez une infirmière, et c'est elle qui décidera ou non si on doit aller chez le médecin. De plus, la Suède a aussi ses "casseroles" historiques, notamment son rôle ambigu durant la seconde guerre mondiale, sa politique de stérilisation contrainte et sa colonisation du Sapmi au-delà du cercle polaire.  

Pour aller plus loin, n'hésitez pas aussi à lire cet article qui offre un regard bien différent sur la Suède: The Dark Side of the Moose 


Tack så mycket, 


Léon.

9 commentaires :

  1. Bref c'est quand que la France prend exemple sur les pays nordiques ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas si facile, les français n'ont pas la même vision de la société que les suédois..

      Supprimer
    2. Hej,

      je crois que le prénom du Roi ne s'écrit pas comme tu le mets Karl Gustav XVI mais avec un "C" comme Carl Gustav XVI non ?

      Bonne réception,
      Dominique

      Supprimer
    3. Tout à fait, autant pour moi ! ;)

      Léon

      Supprimer
    4. Et pour taquiner, c'est "au temps pour moi" :)

      Supprimer
    5. Et au passage, merci pour le site (dont j'aime bien le nom), "tack" :)

      Supprimer
    6. Taquinerie acceptée ! ;-) Varsågod !

      Supprimer
  2. Ton article résume bien ce qui "fait" la Suède et tu fais bien de parler d'une grosse différence avec le Danemark, comme je l'avais constaté en 2006: l'immigration y est moins bien vu, et pour "illustrer" les immigrants sont plutôt contenus dans le quartier Nørrebro de Copenhague.

    Enfin, ce que tu dis en matière d'échange et de respect au niveau de l'autorité, c'est quelque chose qui m'avait vraiment choqué quand je m'étais retrouvé à Kallak, qu'un flic venait de dégager d'un coup sec un manifestant, et que quelques minutes plus tard, ils discutent tranquillement comme des potes... Enfin, j'en parlerai à l'heure venue :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ton commentaire ! Ton anecdote avec la police est étonnante, surtout pour un français (haha), mais pas tant que ça finalement quand on connait le contexte suédois. J'ai hâte que tu mettes toi aussi des mots là-dessus, à l'heure venue! ;) A bientôt !

      Supprimer

 
© 2012. Design by Main-Blogger - Blogger Template and Blogging Stuff