Un petit partage?

mercredi 10 octobre 2012

La Suède est-elle écolo? L'exemple de Växjö !

2 commentaires :
 
Hej hej, 

La Suède est souvent présentée comme un pays innovateur et en avance en matière d'écologie, mais est-ce-bien une réalité ou seulement une utopie? 

Selon ce que j'ai pu constater, c'est avant tout une histoire de mentalité et de volonté politique. Le suédois moyen est entouré de nature et a appris à la respecter en développant une forte conscience écologique. Il ne faut pas oublier que le peuple suédois était encore considéré il y a peu comme un "peuple de paysans libres" qui a vécu par le passé grâce à la terre.

Alors, depuis les années 1970, la Suède investit beaucoup d'argent dans la recherche d'énergies renouvelables et il faut dire que les résultats sont plus que positifs. Par exemple, seulement 1% des déchets suédois finissent dans les décharges, contre 38% en Europe. A Linköping, les bus, les camions poubelles, les taxis et les trains se nourrissent au biogaz, une énergie renouvelable prometteuse. A Stockholm, tous les bus fonctionnent au bioéthanol, renouvelable car produit à partir de matière première agricole. Et depuis peu, à force de recycler, la Suède importe des déchets des pays voisins pour ne pas faire tourner ses usines à vide et perdre de l'argent. 800 000 tonnes de déchets ont par exemple étés importés l'an dernier, essentiellement de Norvège. 

La ville de Växjö est un exemple en la matière, et elle est même parfois décrite comme la ville la plus verte d'Europe. Dans les années 1970 encore, après avoir dénoncé la pollution de l'environnement causée par l'industrie et l'agriculture, la municipalité a mis en place des réformes écologiques remarquables. Pour cela, il a avant tout fallu travailler avec les entreprises locales et convaincre les habitants. En 2008, par rapport à 1993, le taux de CO2 avait déjà baissé de 35%, mais ce n'est qu'un début pour les autorités locales qui veulent une réduction de 55% d'ici 2015. La décision la plus efficace a été d'utiliser (à la place du fioul domestique) des déchets forestiers en guise de carburant. En effet, l'utilisation des déchets de bois de l'industrie forestière locale permet de limiter les émissions de dioxyde de carbone. Le système est tellement efficace qu'il a été étendu aux villes voisines. 

L'usine "verte" qui alimente la ville

De nos jours, le centre-ville est piéton et les "passages piétons" ont été remplacés par des "passages routiers". En hiver, lorsqu'il neige, les pistes cyclables sont déneigées avant les routes municipales. Les taxis fonctionnent aux énergies alternatives et sont suivis par satellite pour trouver le véhicule le plus proche du client qui appelle. Les chauffeurs font aussi des stages de "conduite écologique". Quant aux particuliers voulant acheter des panneaux solaires, ils reçoivent d'importantes subventions. Les fonctionnaires, eux, ont des vélos gratuits pour aller au travail et des immeubles très modernes ont aussi étés construits au bord du lac. Ils sont fait entièrement de bois et consomment très peu d'énergie. 

Des immeubles entièrement en bois 

Depuis son prix de l'Energie en 2007, des experts et des journalistes viennent du monde entier pour s'inspirer du modèle écologique de Växjö. Voici un lien pour regarder un petit reportage sur Växjö effectué par la télévision française. A noter que la prononciation de la ville est .. très mauvaise.


Cela prouve en tout cas qu'avec de la volonté, il est possible de faire des grandes choses. Certains en France (comme ailleurs) devraient peut être s'en inspirer... 

Hej då, 

Léon. 

2 commentaires :

  1. Ca me fait un peu penser à Fribourg :)

    RépondreSupprimer
  2. Des "passages routiers" et des pistes cyclables déneigées avant les routes ... J'ADORE !

    Note toutes les idées et ensuite monte une boîte pour les reproduire en France ;-) ou commence déjà par faire changer les mentalités !

    RépondreSupprimer

 
© 2012. Design by Main-Blogger - Blogger Template and Blogging Stuff