Un petit partage?

jeudi 9 mai 2013

Tromsø, le "Paris du Nord" ?

8 commentaires :
 
Hej alla,

J'écris aujourd'hui à propos de la jolie ville de Tromsø mon dernier article sur mon périple en Laponie suédoise et norvégienne. Une petite page se tourne donc, il est temps de laisser l'hiver, bien que très long en Scandinavie cette année, et de profiter des jours plus chauds.

Mais ne nous précipitons pas non plus, Tromsø mérite bien son petit article. Une ville particulière, une ville vraiment unique, rien que par sa situation géographique. Peut être la seule ville au-delà du cercle polaire arctique à être si active et développée. J'ai notamment été très surpris par le dynamisme du centre-ville, ses nombreux restaurants, ses bars, ses musées et ses nombreux magasins. Pour une ville autant au Nord et si proche du toit de l'Europe, cela a de quoi surprendre ! 

Historiquement, la ville date de 1794 et s'est développée en accueillant de nombreuses expéditions arctiques. Elle a aussi été le siège du gouvernement norvégien pendant quelques temps durant la Seconde Guerre Mondiale. Encore de nos jours, elle reste tournée vers l'arctique et de nombreux équipages quittent assez souvent la ville vers le grand Nord. Et il n'est pas rare de voir par exemple des habits traditionnels inuits en peau de phoque.

Le port, la mer légèrement glacée et le fjord en fond !

Et pour confirmer la proximité avec le Cap Nord, j'ai eu le droit a une belle tempête de neige, pas moins de 50 cm en quelques heures. En me promenant dans la ville, j'avais un peu l'impression d'être dans le film "Le Jour d'après" de Roland Emmerich. Déroutant. Dépaysant. Mais c'est aussi et avant tout pour ça qu'on voyage n'est-ce pas ?

Sortez couverts !

Mis à part ça, l'architecture de la ville est vraiment très belle. L'église du centre et la Cathédrale arctique valent le détour et sont vraiment originales. Quant au centre-ville, il est très charmant. Il est fait de petites maisons typiques en bois et de plusieurs couleurs. C'est même assez surprenant de pouvoir voir un fast-food à l'intérieur d'une maison à l'origine destinée à des pêcheurs. Mais bon, au fond, pourquoi pas ?

L'église centrale de la ville

La ville, du moins sa partie la plus développée, est située sur une île et n'est accessible que par un unique pont. Cela rend la situation encore plus originale, puisque la ville est entourée d'eau et de fjords et on a un peu le sentiment d'être coupé du monde. C'était d'ailleurs aussi assez particulier de sentir l'air marin, de voir et d'entendre les mouettes par cette température et dans ce contexte plutôt glacial.

Vue ténébreuse sur le pont et les fjords

J'ai aussi beaucoup apprécié les nombreux musées gratuits, notamment le "Perspektivet Museum" et son exposition photographique de qualité intitulé "Des rennes aux dromadaires", mettant en avant les rapports de la ville avec le reste du monde et ayant comme but de faire réfléchir le visiteur sur son rôle de citoyen. Le "Nordnorsk Kunst Museum" est aussi intéressant dans la mesure où il retrace artistiquement l'histoire de la région à travers des tableaux de paysages nordiques, notamment en mettant en avant le travail des pêcheurs, des personnes encore très respectées de nos jours.

A l'intérieur du musée !

La ville accueille aussi la brasserie la plus au Nord du monde ("Verldens Norligste Bryggeri" en norvégien) qui fabrique la bière "Mack". Afin de renseigner mes sympathiques lecteurs, j'étais bien obligé de goûter ce fameux breuvage. Pour être honnête, personne ne m'a forcé non plus. Le goût est plutôt sympa mais vu les prix norvégiens, la bière coûtant pas loin de 10 euros, il est plus sage de consommer avec modération et de profiter.

Une "Mack" et un pub norvégien bien sympathique !

En tant que français, j'étais quand même un peu surpris par le surnom de la ville : "Le Paris du Nord". Même en essayant de remettre les choses dans leur contexte, j'avoue que j'ai eu du mal à voir le point commun entre ces deux villes à mon goût très différentes. Peut être un petit surnom ayant comme but d'impressionner et d'influencer les touristes avec une image positive ?

Voilà, c'est tout en ce qui concerne ce sympathique endroit. Ma boucle arctique est donc maintenant bouclée, je ne pense plus revenir vous écrire sur mes voyages dans le grand Nord, même si ce n'est pas les idées et les souvenirs qui me manquent. Même si cela est assez compliqué, j'ai essayé d'exprimer au mieux possible mon ressenti sur ces endroits si différents et uniques au monde. Je me sens privilégié  d'avoir vécu ces moments et j'espère vraiment que vous avez pu saisir ce que j'essayais de partager avec vous.


Un grand merci,

A bientôt !

Hej då,

Léon

8 commentaires :

  1. Avant même de lire ton article, en arrivant sur la page d'accueil et découvrant la photographie que tu avais choisi pour illustrer celui-ci, j'étais déjà conquise et sentais bien que ce récit allait me plaire. Ca n'a pas loupé, je te le jalouse ! Parfaitement :) Te jalouse cette tempête de neige par laquelle tu as découvert la ville. Ca devait être tellement incroyable, et j'ose imaginer ton ressenti. Ca me rappelle ma découverte de Nordkapp. Ca aurait du être merveilleux, mais ce fut plus, épique qu'autre chose ! Un temps de chien, une brume comme j'en ai rarement vue vous bouchant le paysage, si bien qu'on ne voyait rien du tout à plus de cinq mètres, c'est dire (!) et avec cela, un vent carabiné (à côté, le mistral dans le sud, c'est un courant d'air!). Du coup, sur les vidéos que j'ai pu tourner, si on ferme les yeux et se contente d'écouter, on a l'impression que je suis au beau milieu d'une piste d'aéroport ! Un sacré souvenir, mais une déception pour le lieu que je n'ai pas pu apprécier. Au moins ca me donne une bonne excuse pour revenir :)

    J'avais (re)découvert Tromsø, par le récit de William (retourdumonde), et ca m'avait fait tout drôle de voir cette ville sous la neige, alors que je l'ai connu au mois de juin, sous un beau soleil de minuit vers 1h du mat'. La sensation est tout aussi étrange avec ton récit, mais tellement plaisante :) Tromsø conserve tout son charme, c'est indéniable. En revanche, je suis un peu de ton avis, je cherche toujours le lien avec Paris...!

    Un grand Merci à toi Léon pour ce partage riche en souvenirs, en émotions. De jolis récits, qui pour ma part, m'ont à chaque fois donnés l'impression d'y être. Dommage qu'il n'y en est pas plus. C'est qu'on y prend vite goût !

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ton super commentaire ! Tout ça me fait aussi penser qu'il faut que je lise ton récit sur ton road trip en Norvège d'urgence, avant le prochain, le fameux, tu sais, celui en Suède ! :)

    RépondreSupprimer
  3. En même temps c'est toujours "marrant" de voir une ville dans des conditions extrème car même si on a pas l'impression de pouvoir en profiter à fond, ça laisse un souvenir de dingue. Pour le coup moi aussi je suis jaloux j'aurais bien aimé voir Tromsø sous une tempête de neige (oui oui j'adore les tempêtes, le vent qui siffle,...).

    Chouette photo en tout cas, le panoramique est magnifique, et le flash sur les flocos devant l'église et bien sympa et donne un coté surréaliste !

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas bien saisi le rapport avec Paris moi non plus ! Tromsø est calme, verte, les gens y sont ouverts ;)

    J'ai tout aimé à Tromsø, même la tempête de neige fin janvier !

    RépondreSupprimer
  5. Le surnom "Paris du Nord" venait du fait que la ville était très dynamique, culturellement parlant, et qu'on pouvait y trouver des vêtements assez mode (et pas que des trucs en peau de phoque).
    Mais sinon la ville est vraiment très sympa, il avait fait assez beau et la vue depuis les hauteurs est magnifique...faudrait que j'y retourne tester mon nouvel appareil hé hé hé !

    RépondreSupprimer
  6. J'arrive carrément à la bourre mais je veux rajouter ma pierre à l'édifice !
    Le "petit Paris du Nord", mes couchsurfeurs m'ont dit que c'était par rapport à la vie nocturne aussi, qu'on fait la fête à Tromso aussi "follement" qu'à Paris, en alternant différents bars / boîtes de nuit jusqu'à l'aurore. Même si la ville est petite, les rues s'animent de façon très différente et "débridée" durant le week-end. J'ai testé un vendredi soir, et pour être rentré à 9 heures du mat et avoir failli loupé mon avion retour à cause de ça, oui, je confirme (heureusement que mon avion était aussi en retard... autant le pilote avait aussi fait la tournée des bars ?). Jme souviens de mon étonnement des filles en talons aiguilles dans la neige à 6h du mat, voire même pieds nus dans la neige avec les talons à la main.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai passé 3 jours à Tromsø avant de rejoindre mon kayak et j'ai terriblement apprécié cette ville atypique et très jolie. Je l'ai visitée sous le soleil, le jour de la Arctic Race of Norway donc super vivante. Bref, je suis sous le charme également :)

    RépondreSupprimer

 
© 2012. Design by Main-Blogger - Blogger Template and Blogging Stuff