Un petit partage?

mercredi 23 octobre 2013

La Seconde Guerre Mondiale dans les pays nordiques

Aucun commentaire :
 
Tjena, 

Il est sujet aujourd'hui de la Seconde Guerre Mondiale et de ses implications dans les pays nordiques. Cela fait un moment que je n'ai plus parlé d'histoire avec vous et je pense que ce sujet, du fait de sa relative proximité temporelle, peut être intéressant pour plusieurs d'entres vous. Vivant dans le Nord de l'Europe et originaire d'Alsace, une région particulièrement touchée par le conflit, cela me tient à coeur de parler de ce qui s'est passé dans les pays nordiques. Parce qu'eux aussi ils se sont battus et eux aussi, ils ont souffert. Allez, on allume la machine à remonter le temps et direction le Nord et la fin des années 1930 pour en savoir un peu plus sur l'histoire nordique et européenne. 

Pays par pays, les situations diffèrent mais elles sont toutes plus ou moins compliquées. A la fin des années 1930, les pays nordiques sont tous confrontés à de nombreux dillemmes et doivent faire face à de nombreuses menaces provenant majoritairement de l'Allemagne nazie et de l'URSS (Union des Républiques Socialistes Soviétiques). 

Commençons avec la Finlande, peut être le pays nordique le plus affecté par les différents conflits. La première offensive soviétique en terre finlandaise a lieu en novembre 1939. Ce premier conflit entre les deux pays est appelé la Guerre d'Hiver et durera jusqu'à mars 1940. Les finlandais, aidés par de nombreux volontaires suédois, doivent se battre face à un pays 47 fois plus peuplé et 66 fois plus grand. Contre toute attente, les finlandais s'en sortent plus ou moins bien puisqu'ils demeurent un peuple libre et ne perdent que quelques territoires à la fin de ce premier conflit. 


Mais la trêve n'est que de courte durée puisque dès 1941, les soviétiques sont de retour en Finlande. Ce second conflit est appelé Guerre de Continuation et durera jusqu'en 1944. La Finlande est cette fois épaulée par l'Allemagne nazie, alliée par défaut. Une nouvelle fois et malgré de nombreuses pertes, la Finlande s'en sort et remet en question la puissance militaire soviétique. En 1944, lorsque les troupes de l'URSS se retirent et que la Finlande pense en avoir terminé avec la guerre, un autre problème prend de l'importance en Laponie. En effet, les alliés allemands veulent profiter de cette proximité avec la Finlande pour prendre le contrôle des mines de nickel dans la région. Mais tiens donc, des étrangers qui viennent en Laponie pour exploiter les ressources et s'en mettre plein les poches, ça ne vous rappelle pas quelque chose? Allez, je suis un peu mauvaise langue. Cependant, le conflit dure tout de même de septembre 1944 à avril 1945 et a de nombreuses conséquences pour la région. La ville de Rovaniemi par exemple, aujourd'hui importante au niveau touristique, est totalement détruite. 

Un soldat finlandais - Source: http://sa-kuva.fi/

Concernant la Suède, c'est un peu plus délicat et je n'ai pas envie de polémiquer. Bien qu'officiellement et politiquement neutre, la Suède a dû faire beaucoup de concessions aux allemands afin de rester libre et d'éviter le conflit direct. La situation est un peu similaire au Danemark, même si l'influence du Troisième Reich a pu être bien plus importante du fait de la proximité géographique entre les deux pays. Quant à la Norvège et ses batailles navales et terrestres face à l'Allemagne nazie, j'en ai déjà parlé lors de ma visite de Narvik. Enfin et pour en terminer au niveau des pays nordiques, je tiens aussi à parler rapidement de la situation en Islande et aux îles Féroé. Du fait d'une situation géographique particulière au milieu de l'Océan Atlantique Nord et de la proximité avec l'Arctique, les deux îles attirent les convoitises. Bien que neutre au niveau politique, l'Islande doit collaborer et accueillir des troupes britanniques dès 1940. C'est un peu la même chose qui se passe la même année sur les îles Féroé. Du fait de l'influence grandissante de l'Allemagne nazie au Danemark et du lien étroit liant le Danemark et les îles Féroé, la Grande-Bretagne a peur et décide d'intervenir la première pour prévenir toute présence allemande autour d'elle.

Bien que très intéressant d'un point de vue global, je souhaite aussi parler plus en détails de ce qui s'est passé entre la Finlande et la Suède. Parce que l´Histoire sans petites histoires serait à mes yeux moins captivante, je souhaite parler du phénomène des "finländska krigsbarnen". Comment ça, vous ne comprenez pas? Cela signifie littéralement "les enfants de guerre finlandais". Mais pourquoi un tel surnom? Parce que du fait d'une solidarité nordique exemplaire, de nombreux enfants finlandais ont été envoyés dans les pays voisins pour fuir le conflit finno-soviétique.

Des enfants finlandais sur le départ - Source: http://www.krigsbarn.com/

Ainsi, en plus des quelques milliers en Norvège et au Danemark, plus de 70 000 enfants ont été accueillis en Suède. Mis à part les problèmes d'éloignement avec les familles biologiques, la différence au niveau de la langue a aussi crée beaucoup de soucis. En effet, mis à part la Finlande suécophone dont je parle ici, la majorité des enfants finlandais n'avaient aucune connaissance de la langue suédoise. L'adaptation n'a donc pas été toujours facile pour les enfants mais ce système d'entraide a tout de même eu le mérite de sauver la vie de nombreux enfants. Après le conflit, le retour en Finlande a lui aussi soulevé de nombreuses questions et a souvent été difficile pour les enfants de la guerre. Tellement compliqué que plus de 15 000 sont finalement restés en Suède pour être définitivement adoptés par les différentes familles d’accueil, expliquant au passage l'existence de plusieurs noms de famille finlandais en Suède. Et de nos jours, certains rendent encore toujours visite à leurs anciennes familles en Suède ou en Finlande. 

Un écriteau par enfant finlandais - Source: http://www.krigsbarn.com/

Pour aller plus loin, je vous conseille le très beau film "Äideistä parhain" ("Une autre mère") qui raconte l'histoire et les souffrances d'Eero, un enfant finlandais de neuf ans pris dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale. 

Voici la bande annonce en finnois et suédois, avec sous-titres en anglais: 


Des questions? 

A bientôt,

Léon 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

 
© 2012. Design by Main-Blogger - Blogger Template and Blogging Stuff