Un petit partage?

dimanche 1 décembre 2013

Le colonialisme scandinave, historiquement méconnu?

6 commentaires :
 
Tjena, 

Tout le monde le sait, les pays scandinaves sont aujourd'hui très actifs dans l'humanitaire et font preuve d'une réelle solidarité vis à vis des pays moins développés, notamment les anciennes colonies occidentales. Ils sont souvent les premiers à vouloir résoudre les crises humanitaires et n'hésitent pas à s'investir et faire preuve de bonne volonté. Mais ce que les gens ne savent souvent pas, c'est que la relation entre les pays nordiques et les anciennes colonies est en fait historiquement bien moins belle et vertueuse qu'elle n'y parait. Pourquoi donc? 

Parce contrairement à ce qui est souvent dit, la Suède et la Norvège ont elles aussi un lourd passé colonial taché d'esclavagisme. Quelque chose de surprenant à première vue et qui est souvent assez méconnu, même ici en Scandinavie. Mais depuis quelques temps, ce mystérieux passé colonial est quelque chose qui refait surface et même si le sujet a été évité pendant longtemps, il est bel et bien de retour. Que sait-on donc aujourd'hui? 


Et bien, à première vue, il semblerait que des informations primordiales ont longtemps manqué et il est intéressant de savoir si cela était volontaire ou non. Par exemple, l'historien Fredrik Thomasson s'est attaqué au sujet et ses recherches sont révélatrices d'un manque de connaissances non négligeable. Il a notamment été obligé d'utiliser des documents français pour en savoir plus sur les colonies suédoises et confirmer que la traite négrière était là-bas aussi monnaie courante. De plus, un autre historien, David Nilsson, s'est aussi intéressé au sujet et a réussi à prouver que la participation des pays scandinaves à la conférence de Berlin (Hiver 1884-1885), dont le but était de partager l'Afrique, était tout simplement non mentionnée dans les ouvrages académiques suédois. Quelque chose d'assez révélateur. 

Pour rappel, l'Empire colonial suédois a existé de de 1638 à 1655 et de 1785 à 1878. L'utilisation même du terme n'est pas toujours reconnue et est souvent controversée du fait du manque de recherche, mais la Suède a effectivement possédé plusieurs colonies en Amérique du Nord (Nouvelle-Suède), dans les Antilles et en Afrique. Le royaume suédois a de plus signé des accords avec la Grande-Bretagne et la France au sujet du commerce d'esclave, a parfois pris part au commerce triangulaire et a vendu des domestiques ou des esclaves sexuels à Constantinople. Des choses qu'on ne sait pas toujours et qui devraient figurer dans les livres d'histoire. Et selon le premier historien cité dans l'article, Fredrik Thomasson, les scandinaves ne faisaient alors finalement pas preuve de plus d’humanisme que les autres: "Je ne vois aucune différence de traitement des esclaves entre les colonies suédoises et les autres pays européens". De quoi voir les choses différement et se poser des questions aujourd'hui. 


Mais alors, pourquoi un tel silence? C'est difficile à savoir mais il semble évident que les suédois et les norvégiens ont cherché à minimiser leur implication dans ce genre de pratique pour polir leur image de nation ouverte d'esprit. Aussi, de telles révélations pourraient avoir des conséquences aujourd'hui. Alors, pas vu, pas pris? Mais ce que les pays scandinaves ont peut-être besoin de comprendre, c'est qu'il ne sert plus à rien de fermer les yeux sur le passé. Le mal est fait et le reconnaître plus largement pourrait être une manière d'aller encore plus loin avec ces anciennes colonies. 


Et c'est précisément pour cela que j'ai décidé de parler de ce sujet particulier. Parce que ce serait un immense manque de respect pour les victimes de ne pas en parler et de ne pas établir un semblant de vérité. Et aussi parce que les anciens colons nordiques doivent assumer et retenir les leçons de l'histoire, pour comprendre, apprendre et ne plus répéter les mêmes erreurs. Oui, il faut en parler. Pour l'histoire noire et pour la vérité, parce qu'elle n'a pas d'âge, pas de frontière et surtout parce qu'elle n'a pas de prix. 

Pour aller plus loin: Un article en anglais sur Africasacountry.com

A bientôt, 

Léon 

6 commentaires :

  1. Bonjour
    Je recommande également ce lien sur Saint Barthelemy
    http://www.photos-suede.com/forum/saint-barthelemy-f103/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le partage, très intéressant !

      Supprimer
  2. Très intéressant. Après, il est aussi très important de regarder comment les choses se passent aujourd'hui et ces états devraient être des exemples pour les autres....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, entièrement d'accord avec toi !

      Supprimer
  3. Merci pour cette page d'histoire, je n'imaginais pas que j'allais lire cette vérité ! Je l'ignorais totalement et en effet, j'ai cette image de peuple ouvert, qui ne fait de mal à personne. En même temps je ne suis pas une référence.

    J'ai vu justement il y a quelques jours à peine, le film Major D'homme, à voir absolument si ce n'est pas fait déjà. Le père est obéissant de part une jeunesse baigné dans l'esclavagisme mais il s'en sort. Par contre son fils devient un véritable rebelle et dénonce l'horreur de cette pratique. Je n'en dis pas plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire Haydée. C'est vrai que c'est quelque chose de méconnu en France et moi même je ne me suis intéressé au sujet qu'il y a peu de temps. Après il ne faut pas non plus oublier le bien que fait la Suède de nos jours dans le domaine de l'humanitaire et du dévelopement. Je n'ai jamais vu le film dont tu parles mais je vais me renseigner de ce pas, merci pour l'astuce et à bientôt ! :)

      Supprimer

 
© 2012. Design by Main-Blogger - Blogger Template and Blogging Stuff