Un petit partage?

mardi 20 mai 2014

Nikkaluokta, au bout de la route !

1 commentaire :
 
Hejsan,

Situé à 66 kilomètres de Kiruna et à 19 kilomètres du Kebnekaise, plus haut sommet de Suède, le petit village Same de Nikkaluokta est un endroit unique et assez bien préservé qui mérite qu'on s'y attarde. J'ai eu la chance de m'y aventurer il y a peu de temps et voici le récit d'un agréable moment passé sur la route en Laponie entre Kiruna, Jankänalusta, Puoltsa, Holmajärvi, Laukkuluspa, Alahati, Pirtivuopio et Nikkaluokta (Repeat after me).


Pour aller dans le village Same de Nikkaluokta, il faut se diriger vers l'Ouest depuis Kiruna et longer les lacs Kaalasjärvi, Holmajärvi, Laukkujärvi et Paittasjärvi pendant quelques dizaines de kilomètres. Rapidement, la route se retrouve au coeur du Sapmi et le paysage devient de plus en plus remarquable. Au volant, je vois de temps à autre des motoneiges avançant à toute vitesse sur les lacs gelés et il n'est pas rare non plus de tomber sur des animaux sauvages, principalement des rennes et des élans cherchant à manger sur le bas-coté. Je suis complètement sous le charme et je m'arrête dès que possible pour les observer. Ces derniers ne semblent d'ailleurs pas avoir si peur que ça des voitures et il est donc assez facile de s'approcher d'eux. Une fois en dehors de la voiture, par contre, ils se méfieront bien plus de vous et il sera moins évident de les voir de près. Et oui, ce serait trop simple sinon. 


Au bout de cette belle petite route se situe donc le village Same de Nikkaluokta. Il est important de signaler que le terme "village" ("Siida" en same, "Sameby" en suédois) a un sens différent dans le contexte juridique nordique puisqu'il désigne en fait la communauté locale où il est possible de développer l'élevage de rennes et le concept peut donc s'apparenter plus ou moins à celui de district à titre de comparaison. Historiquement, les Sames passèrent dans la région pendant des milliers d'années et certains s'y sont installés de façon durable au début du 20ème siècle après des hivers particulièrement difficiles pour les éleveurs de rennes. Plus tard, la municipalité fut d'ailleurs la seule aux mains des Sames en Suède et cela jusque dans les années 1960 où la municipalité fut rattachée politiquement à d'autres communes avoisinantes. 



De nos jours, l'endroit est toujours marqué par cet héritage et c'est ce qui en fait sa spécificité et son intérêt. En plus donc des tentes typiques, des bois de rennes, des cabanes traditionnelles et de cette histoire toujours présente, il est aussi par exemple possible de manger des plats locaux de qualité dans un restaurant très joliment décoré et tenu par une famille d'origine Same habitant le village depuis sa création. Là-bas, j'ai notamment assisté à une scène surprenante lors de mon passage. Alors que j'étais entrain de profiter d'un succulent plat à base d'élan, un homme aux cheveux longs se leva puis monta à l'étage pour jouer de la musique dans un très grand instrument à vent et en bois. Un Same ou pas, je ne saurais pas dire mais certaines personnes aux tables voisines semblaient se recueillir et être touchées par cette musique un peu mystique. 


A l'extérieur, une très belle chapelle en bois rouge datant de 1942 est visible sur une colline surplombant le village et la vallée. Elle rend l'endroit encore plus remarquable et de là-haut, la vue sur les alentours vaut sacrément le détour. Avec en face de moi les chemins menant aux plus hauts sommets suédois et dans mon dos un grand lac gelé ensoleillé, je ne sais plus trop que regarder et j'en prends littéralement plein les yeux. Cet endroit est spécial et je m'y sens rapidement bien. J'y vois aussi au loin des gens partant en ski pulka et je me dis qu'un jour, j'aimerais bien être à leur place et partir à l'aventure au fin fond de la Laponie. 


Un peu plus tard, sur le chemin du retour, je tombe aussi sur un aérodrome situé à même le lac et je m'y approche durant quelques minutes. Des petits avions et des planeurs décollent et atterrissent les uns après les autres sur la glace et c'est tout bonnement impressionnant de pouvoir assister à un tel spectacle. 


Cependant, le temps se gâte rapidement et la neige fait brièvement son apparition. Même au printemps, la température reste fraîche en Laponie et il est maintenant temps de rentrer à Kiruna afin de se remettre de ses émotions après une journée bien chargée à Nikkaluotka, au bout de la route.  


A bientôt, 

Léon 

PS: Un grand merci à Retour du Monde qui m'a conseillé cet itinéraire. 

1 commentaire :

  1. C'est vraiment très joli et l'article donne franchement envie de s'aventurer dans ces coins là!

    RépondreSupprimer

 
© 2012. Design by Main-Blogger - Blogger Template and Blogging Stuff